Projet de l'établissement

Actualités

Agenda

Restez en contact avec nous

Accueil >Projet de l'établissement
Projet de l'établissement
Retour

« Le projet d’établissement » est un cadre méthodologique à travers lequel les acteurs pédagogiques prévoient la situation future de l’établissement dans le cadre d’une vision unifiée. Cette vision se réalise à travers une stratégie d’amélioration qui repose sur les apprentissages des élèves. En effet, à travers le projet :





  • Les cadres de l’établissement se concertent sur le diagnostic de la situation ;
  • Ils déterminent les priorités ;
  • Ils planifient les activités ;
  • Ils se mettent d’accord sur les formes de suivi et d’évaluation.

Le projet d’établissement, ne signifie pas :

  • Imprimer la version finale du document, achever l’effort et passer à un autre dossier ;
  • Un travail administratif, entre les administratifs et pour les administratifs.

Pièges possibles !
Lors de l’étape du diagnostic de la situation de l’établissement :

  • Ça serait une erreur d’établir un diagnostic selon une logique médicale et rechercher à tout prix le mal et tous les problèmes dont souffrent l’établissement et les élèves.
  • Lors de l’étape de la définition des priorités :
  • C’est une erreur de conserver toutes les priorités pour que le travail soit global.
  • Lors de l’étape de la mise en œuvre :
  • C’est une erreur de ne pas accorder de l’importance à la consolidation des compétences des professeurs ;
  • C’est une erreur de focaliser l’effort loin des apprentissages, des pratiques éducatives et de la vie scolaire.

Évoquer les conditions minimales

  • Evoquer l’importance du temps et de la communication pour faciliter la coordination entre tous les intervenants, et ce à travers le climat du travail. Cela implique :
  • La prise de risque ;
  • L’hésitation de quelques membres ;
  • L’erreur ;
  • Le processus de changement ;
  • … et même quelques formes de refus et de résistance.

Les effets escomptés

  • A court terme : des professeurs motivés envers l’activité et dont on prend l’avis ;
  • A moyen terme : la culture de la concertation réduit le sentiment d’isolement en faveur du sentiment de l’efficacité professionnelle ;
  • A long terme : des élèves qui apprennent plus et mieux.

Le projet signifie:

  • Un processus de transformation lent et progressif de la culture de l’établissement.
  • Un outil de solidarité et de coordination des efforts fournis quotidiennement au sein de l’établissement.
  • Une boussole qui guide les différents choix, qu’ils soient petits ou grands.

Des pratiques prometteuses:

Une forte concentration envers l’objectif éloigné du projet :

  • Amélioration des apprentissages et valorisation de la vie scolaire et succès de tous les élèves ;
  • Faire des projets pédagogiques des classes des piliers pour la construction du projet de l’établissement ;
  •  Une administration ouverte qui englobe les différentes démarches et méthodes, parfois inattendues, pour arriver à l’objectif principal. Pour s’exprimer différemment, la rigueur envers les objectifs et la souplesse envers les mesures et les dispositions.


Premièrement- la situation du diagnostic

C’est une étape pendant laquelle les membres de l’équipe se concertent afin de se mettre d’accord sur les principaux obstacles qui empêchent la réussite des élèves.

Comment cela se passe-t-il ?

En combinant des données qualitatives à des données quantitatives:

  • Les résultats scolaires des élèves;
  • Les rapports des comités et les inspections qualitatives et approuvées par les membres de l’équipe.


Le plus important est de mobiliser tout le monde autour d’une lecture collective des obstacles qui entravent la réussite scolaire.

Deuxièmement- définir les priorités

C’est l’étape du choix avisé des obstacles principaux qui seront surmontés grâce à l’intervention de l’équipe.

Un choix sage se caractérise par:

  • Un nombre réduit de priorités (2 à 3 au maximum);
  • Les priorités s’axent autour des obstacles principaux;
  • Chaque équipe fait appel à ses capacités afin de surmonter ces obstacles.

Troisièmement – la mise en œuvre

Toutes le mesures qu’il est possible de programmer afin de surmonter les obstacles à la réussite des élèves, qui furent déterminés lors de l’étape précédente. La préférence et la priorité sont accordées aux mesures :

  • Proches des activités de classe;
  • Vécues par les élèves dans leur vie scolaire quotidienne;
  • Qui ne nécessitent qu’un minimum de formation professionnelle telle que la formation par l’exemple.
Quatrièmement – le contrôle


Que doit-on suivre pour contrôler ?

Le suivi ne se limite pas à détecter les obstacles qui ont été définis à l’étape du diagnostic, tel que l’assiduité scolaire ou l’incapacité à lire couramment mais également si les mesures et les activités décidées lors de l’étape de l’exécution ont été activées avec précision et régularité ?

Les résultats soulignent que les changements dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement se réalisent rarement avant 3 à 6 ans.

Exprimé autrement, l’équation de la réussite est: La réussite = la précision + (la patience)





​​​​​ⴰⵎⵔⵏⵓ ⵏ ⵜⵎⴰⵡⴰⵙⵜ - ⵉⵎⵉⵏⵔⵡⴰⵃ - ⵔⴱⴰⴹ ⵜⴱⴰⴹ ⵜⵉⵍⵉⴼⵓⵏ   ​  ​​ⵙⴽⴰⴼ -Siège central-Bab Rouah​- Contactez-nous -Téléphone : 0537687219 Fax​ : 0537771874